Ail des ours

0
1125
Bien fait ail des ours santé

L’ail des ours (allium ursinum) ail des bois, ail sauvage, ail à larges feuilles.

Chaque année, j’attends impatiemment son arrivée! L’ail des ours fait partie de mes plantes sauvages préférées.

La légende raconte qu’il sort de terre en même temps que l’ours de sa caverne. L’animal en serait même friand. C’est une belle image qui a permis à la plante de porter ce nom si singulier.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’ail des ours n’est pas spécifiquement une plante de montagne, elle prospère également dans les régions de basse altitude.

Après avoir effectué votre cure d’eau de bouleau (cf mon article du 3 avril dernier) enchaînez votre “nettoyage de printemps” avec cette plante dépurative, vermifuge et hypolipémiante (qui diminue le taux de mauvais cholestérol). Elle donne également un bon coup de fouet à l’organisme grâce à sa bonne teneur en Vitamine C.

On mange ses feuilles et ses boutons floraux nature, en pesto ou macérés dans du vinaigre. Les fleurs sont également comestibles et décorent avec élégance les recettes printanières.

Comment le consommer?

Idéalement cru, pour profiter de sa vitamine C! (dans ce cas, il faut tout de même se renseigner pour connaître les éventuels dangers liés à la consommation de plantes sauvages crues)

Cuit, l’ail des ours garde son goût piquant et fringant, ainsi ses propriétés drainantes. Il offre une palette de saveurs plus délicate que l’ail cultivé, évoquant un mélange d’oignon doux, de ciboulette et … d’ail bien entendu!

Mmmmmm… alors envie de l’essayer?!? 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire ton commentaire.
Merci d'entrer ton nom ici

*